Oct 3, 2016
327 Vues

Kolmanskop, une ville fantôme dévorée par le désert namibien

Écrit par

Kolmanskop est une célèbre ville fantôme dans le désert du Namib dans le sud de la Namibie, à quelques kilomètres de la ville portuaire de Lüderitz. Autrefois petite mais florissante ville diamantifère, Kolmanskop est maintenant abandonnée, menant une bataille constante contre les sables dévorant du désert qui sont prêts à reprendre la ville. Fondée en 1908, quand un travailleur ferroviaire nommé Zacharias Lewala a découvert un diamant. La ville a connu près de cinquante ans d’histoire jusqu’à ce qu’elle fut abandonné en 1954 lorsque les mines de diamants se sont finalement taries.

kolmanskop

Avant la fièvre du diamant, Kolmanskop était une petite ville insignifiante : si insignifiante qu’elle a été nommée d’après un simple chauffeur de transport appelé Johnny Coleman qui, au cours d’une tempête de sable, a abandonné son chariot de bœuf sur une petite pente en face des quelques habitations. Lorsque Zacharias Lewala a découvert des roches brillantes dans la région, il les a montré à son superviseur, l’inspecteur du chemin de fer allemand August Stauch. Mr Stauch était convaincu que c’était un diamant et quand cela a été confirmé, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, provoquant une énorme et frénétique ruée vers les diamants et incitant des chasseurs de fortune à converger en masse sur Kolmanskop.

kolmanskop maison

La ville fut vite développée, devenant un petit centre animé avec de grandes maisons élégantes de style architectural allemand avec un choix impressionnant de commodités, y compris; un hôpital, une salle de bal, une centrale électrique, une école, un théâtre, une salle de sport, un casino, une fabrique de glace et la première station de rayons X dans l’hémisphère sud. De la viande fraîche pouvait être achetée chez le boucher, il y avait une boulangerie, une usine de meubles, une aire de jeux publique et même une piscine. Kolmanskop avait aussi le premier tramway en Afrique, et un petit chemin de fer lié à la ville côtière voisine de Lüderitz. Le développement de Kolmanskop atteint son apogée dans les années 1920 avec près de 1200 résidents et quelques 700 familles.

maisons kolmanskop

Malheureusement pour Kolmanskop, après la Première Guerre mondiale, le champ de diamant s’est lentement épuisé et ses habitants se sont déplacés vers le sud où de nouveaux et plus riches gisements de diamants ont été découverts. Aujourd’hui, les ruines délabrées de la ville fantôme ont peu de ressemblance avec son ancienne gloire. Les magnifiques maisons ont été presque détruite par le vent et le sable. En 1980, la compagnie minière De Beers a restauré un certain nombre de bâtiments, et créé un musée intéressant, la ville est alors devenue une attraction touristique.

kolmanskop

Le cadre pittoresque de Kolmanskop fournit des milliers de possibilités pour les photographes. La ville a été utilisée plusieurs fois pour des tournages : dans le film Dust Devil en 1992 et dans le film Le roi est vivant en 2000. De nombreuses séries de télévision ont également tourné à cet endroit.

kolmanskop

kolmanskop-5

kolmanskop-6

kolmanskop-8

kolmanskop-9

kolmanskop-10

kolmanskop-11

kolmanskop-12

kolmanskop-13

kolmanskop-14

kolmanskop-15

kolmanskop-16

kolmanskop-17

Sources et crédits photos : amusingplanet.com, nationalgeographic.com, wikimedia.org, wikimedia.org, wikimedia.org, wikimedia.org, wikimedia.org, audiman61, Sandra Van Maarseven, Dan Shout, Damien du Toit, gaftels, John, Lehva, Calips96, Damien du Toit, Damien du Toit, Mallix.

Mots clefs de l'article :
Catégories de l'article :
Namibie

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *