Mar 7, 2017
114 Vues

La hutte traditionnelle du peuple Temné

Écrit par

Les Temnés sont une population d’Afrique de l’Ouest, vivant principalement en Sierra Leone. Traditionnellement, le peuple Temné résidait dans des villages qui variaient en taille et en disposition. Au cours du 19ème siècle, le village d’un chef Temné était plus grand et comprenait des membres de plusieurs clans, patrilinéaires en termes de parenté. Souvent, il était soit palissadé, soit avait une forteresse construite à proximité, où la population pouvait résider en période d’urgence.

Si une famille cultivait des terres à une certaine distance, les gens construiraient un hameau près de la terre pour réduire les déplacements. Les chemins principaux reliant les villages étaient souvent parallèles à des sentiers secrets utilisés uniquement par les populations locales. Pendant l’époque coloniale, les chemins publics ont été défrichés et les chemins secrets sont tombés en désuétude. Les palissades de village et les murs de boue ont été laissés à l’abandon.

Village Temné de Port Loko

La hutte traditionnelle du peuple Temné était ronde, de diamètre variable, avec des murs de boue plâtrés sur un cadre de bâton; Le cadre du toit, fait de poteaux en bois reliés par des longerons, était conique et recouvert de grappes d’herbe. Les maisons rectangulaires avec un toit à pignon sont devenues plus courantes pendant l’époque coloniale. Les chefs et quelques sous-chefs avaient des structures rectangulaires à côtés ouverts avec des toits de chaume, qu’ils utilisaient pour entendre des cas de justice et pour diverses cérémonies. Des structures en béton et en blocs de ciment ont été introduites pendant l’ère coloniale, ainsi que des toits en fer et en tuiles.

maisons peuple temné

Sources et crédits photos : wikipedia.org, Trip down memory lane, Lindsay Stark.

Mots clefs de l'article :
· ·
Catégories de l'article :
Sierra Leone

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *