Mar 11, 2017
326 Vues

La hutte du peuple Hadza

Écrit par

Les Hadza, ou Hadzabe, sont un groupe ethnique indigène dans le centre-nord de la Tanzanie, vivant autour du lac Eyasi dans la vallée centrale du Rift. Les Hadza sont un peu moins de 1000. Quelques 300-400 Hadza vivent en tant que chasseurs-cueilleurs à temps partiel, bien que l’impact croissant du tourisme et des éleveurs envahissants menacent sérieusement la poursuite de leur mode de vie traditionnel.

Le peuple Hadza vit sans règles ni calendrier, il n’a ni cultures, ni bétail, ni abris permanents (juste des huttes faites de branchages et de feuilles). Ils n’organisent ni funérailles ni cérémonie d’aucune sorte. Ce sont les derniers chasseurs-cueilleurs d’Afrique. Les fruits, les baies et les racines rapportés par les femmes prévalent sur le gibier dans le régime alimentaire des Hadzas. Les hommes, eux, récoltent du miel et chassent à l’arc. Si certains Hadzas ont réussi à conserver leur mode de vie pendant si longtemps, c’est surtout parce que les peuples voisins n’ont jamais convoité leur territoire, cependant comme les fermes ne cessent de progresser, les Hadzas n’occupent plus qu’un quart de leur territoire.

Intérieur d’une hutte Hadza, faite de branches et d’herbe, au camp Hadza de Dedauko

Sources et crédits photos : wikipedia, thomsonsafaris, mwalimukaria, proof.nationalgeographic, nomads.org.

Mots clefs de l'article :
·
Catégories de l'article :
Tanzanie

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *