Sep 15, 2016
177 Vues

La hutte du peuple Afar

Écrit par

Le peuple afar vit dans une zone à peu près triangulaire du désert Danakil. Il y a environ 250 000 afars vivant dans ce qui est l’une des zones les plus inhospitalières de la planète, pour la plus grande partie constituée de terres rocheuses et sèches, en grande partie en dessous du niveau de la mer. Il n’y a pas de pluie pendant neuf mois de l’année et les températures peuvent atteindre 50° au soleil.

Les gens qui habitent cette région étaient connus par les arabes sous le nom de « Danakil », mais le nom qu’ils se donnent est ‘afar’ prononcé ‘arfar’. Les afars sont organisés en clans et sous-sections de clans qui tracent leur descente à travers la ligne masculine d’un ancêtre commun. L’économie afare repose sur le maintien d’une variété d’animaux et c’est à la possession d’animaux que la richesse d’un homme est mesurée. Les afars gardent les vaches, les moutons et les chèvres pour la viande et le lait, et les chameaux, les chevaux et les ânes pour le transport.

hutte afar

Le camp est surtout le lieu des femmes. Elles le gardent propre, soignent les moutons, les chèvres et les vaches laitières, prennent soin des enfants et construisent les huttes de tapis dans lesquelles les afars vivent. Les huttes sont toujours détenues par les femmes qui font leur entretien. La dot de la femme comprend la hutte, le lit, et d’autres meubles de la hutte. Le travail des hommes est de construire des enclos pour les animaux et de faire tout travail qui implique un déplacement loin du camp.

hutte afare

Le camp est en forme de cercle avec deux à six huttes et est fermé par une clôture de buissons épineux; il y a aussi une clôture de buissons épineux pour les moutons et les chèvres au centre du camp.

hutte-afare-2

Légères et portables, les huttes afares (ou aris) fournissent de l’ombre contre le soleil de plomb et servent de stockage pour les maigres possessions de leurs propriétaires. La maison afare est de forme hémisphérique et est faite de branches de palmier recouvertes de nattes. Elle peut être construite et démontée rapidement, un travail habituellement réservé aux femmes. Suffisamment légères pour être transportées à dos de chameau, elles sont érigées dans des endroits semi-permanents au cours des migrations saisonnières, habituellement près des puits.

hutte-afare-3

hutte-afare-5

hutte-afare-7

hutte-afare-8

hutte-afare-4

Sources et crédits photos : habitatio000.blogspot.fr, panoramio.com, wikimedia.org, wikimedia.org, Gergely Lantai-Csont, Markus Fleute, Anthony Pappone, Eric Lafforgue, Markus Fleute, Anthony Pappone.

Mots clefs de l'article :
Catégories de l'article :
Éthiopie

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *