Tous les articles dans : Sao Tomé-et-Principe

Les espaces urbains de Sao Tomé-et-Principe ont été conçus et construits par l’administration coloniale portugaise et incluent des bâtiments et des maisons coloniaux construits dans un style salazariste connu comme luso-tropical. Les maisons coloniale de Sao Tomé-et-Principe ont été conçues pour évoquer la grandeur et la permanence de l’empire portugais d’outre-mer. Dans la capitale et dans les petites villes, les maisons de Sao Tomé-et-Principe sont disposées de façon centralisée avec une église catholique, un bâtiment administratif, des bureaux de poste et de télécommunications, et une maison commerciale qui appartenait autrefois aux compagnies portugaises d’outre-mer. Près de ces bâtiments, des maisons en ciment solides ont été construites pour les Européens et sont maintenant occupées les Forros (un peuple de Sao Tomé-et-Principe aussi appelé Filhos da terra). Dans la ville de São Tomé, les rues suivent une grille. Dans les petites villes, des bâtiments en béton s’étirent le long des rares routes qui traversent les îles. L’architecture locale se compose de maisons en bois sur pilotis entourées de petites parcelles de jardin (kintéh). La plupart des personnes vivant en milieu urbain ou rural vivent dans ces petites maisons. Il n’existe pas de plan coordonné autre que la subdivision continue des parcelles de maisons à mesure que les familles grandissent et que l’accès à la terre en milieu urbain diminue. Diverses cabanes et abris peuvent être attachés à ces maisons pour les petits commerces et services.